Le maquillage et moi, une histoire d’amour qui dure.

C’est absolument incroyable que je n’ai écrit qu’un seul article beauté sur ce blog, alors que c’est une de mes grandes passions ! Mais ça n’a pas d’importance et il est encore temps de rectifier cela. Aujourd’hui j’ai décidé d’écrire cet article pour vous en dire un peu plus sur ma relation avec le maquillage et pourquoi aujourd’hui, je ne peux plus m’en passer.

Je pense que j’ai toujours beaucoup aimé le maquillage. Même petite, je me souviens que je jouais avec le maquillage de ma mère quand elle était absente. J’ai dû commencé à me maquiller au lycée, mais ça restait très sobre : un train de crayon, un peu de crème teintée, du mascara et du rouge à lèvres rouge.

Ma vraie rencontre avec le maquillage a eu lieu lorsque je suis arrivée en école de commerce à mes 19 ans. J’y ai rencontré une amie qui avait une collection de rouge à lèvres absolument incroyable et c’est elle qui m’a emmené pour la première fois chez MAC, où j’ai acheté mon premier rouge à lèvres violet !

Cet achat a dû raviver mon amour pour le maquillage car quelques mois plus tard j’étais la (très) fière détentrice d’une collection de maquillage bien plus large que nécessaire.

Depuis ce jour, le maquillage fait partie intégrante de ma vie. C’est très vite devenu pour moi une façon d’exprimer ma créativité et de m’amuser. Et même si ça a coïncidé avec ma prise de roaccutane, ça n’a jamais vraiment été un moyen pour moi de camoufler quelque chose.

Certes, le fait que j’ai énormément d’imperfections, de rougeurs et de boutons, a un peu influencé les produits que je choisissais, notamment au niveau du fond de teint . Mais pour être très franche, les poussées d’acné que j’ai eu sous ce traitement ne pouvaient pas vraiment être camouflée par du maquillage. De même pour les cicatrices que j’ai eu et que j’ai toujours, même 3 ans après avoir arrêté le traitement. Mais ce n’est pas le sujet ici.

Très vite, le maquillage est devenu une vraie passion, et j’ai même voulu travailler dans l’univers des cosmétiques. Je pouvais passer des heures à regarder des vidéos sur youtube, aussi bien des tutoriels que des revues de produits. J’essayais de reproduire certains looks, j’essayais d’en créer à mon tour. J’épiais (et épie toujours) les sorties maquillage sur l’appli Sephora et sur instagram, et je suis toujours beaucoup trop enthousiasmé par les nouveautés, notamment les palettes de fard à paupières.

En même temps, le maquillage a aussi des vertus thérapeutiques pour moi. Quand je suis triste, que j’ai une baisse de moral, ou que je suis stressée, je sais que me maquiller est toujours quelque chose qui me réconforte et me détends. Passer 10, 20 ou 30 minutes à me maquiller le matin, ça m’aide vraiment à commencer la journée du bon pied et à rendre le réveil un peu plus doux.

De même pour le petit coup d’oeil dans le miroir du bureau pendant la journée, pour admirer mon fard à paupières et me redonner un peu d’énergie pour finir la journée.

Quand je jette un oeil dans le miroir pour admirer mon travail

Pourtant, le maquillage est une passion que beaucoup de gens ont du mal à comprendre, et qui a une mauvaise réputation, si je puis dire. Pour un bon nombre de personne, se maquiller semble vouloir dire qu’on est quelqu’un de superficiel ou mal dans sa peau.

Cette façon de voir les choses m’a malheureusement beaucoup influencée et j’ai eu moi même du mal à accepter mon amour pour le maquillage et à en parler aux autres. Pendant longtemps, dans mon esprit dire « J’adore le maquillage » allait forcément renvoyer de moi une image négative.

J’ai souvent eu des réflexions sur le fait que je me maquillais trop. C’était généralement suivi de commentaires sur l’état de ma peau, puisque bien sûr la seule raison pour laquelle je pouvais avoir des boutons, c’était le maquillage. Acné hormonale, qu’est-ce donc cette chose ?
À l’inverse, les jours où je ne me maquillais pas, je me prenais également des réflexions : pourquoi ai-je osé sortir en public non maquillée ? Décidément, rien ne leur convient à ces gens !

Ce que j’ai toujours du mal à comprendre, c’est pourquoi le fait que je me maquille beaucoup, juste un peu, ou pas du tout, dérange ? Après tout, je ne force personne à se maquiller, et à avoir plusieurs couches de produit sur le visage ?

Finalement, j’ai fini par comprendre que certaines personnes malheureusement estimaient avoir le droit d’émettre des commentaires incessants sur les autres, et notamment sur leur physique. Et que malheureusement, ils estimeront probablement toujours avoir ce droit…

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il y a aussi pleins de gens pour qui ça n’aura pas d’importance, et qui voudront juste que vous soyez épanouis, même si cela signifie qu’il vous faut 1h pour vous préparer le matin !

Et c’est pour ça qu’au final, la seule chose qui va avoir de l’importance, c’est que vous vous plaisiez, et que vous vous amusez. Et si vous voulez mettre ces 18 fards à paupières sur vos yeux, faites le !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s